Historique 

Fondation

Sous la dénomination originale de "Pharmacie des Hôpitaux de l'Est Vaudois", la PHEL a été fondée le 1er janvier 1984, comme association à but non lucratif, par 7 hôpitaux publics de l'Est du canton de Vaud, l’Hôpital de Zone d’Aigle, l’Hôpital de Lavaux à Cully, l’Hôpital de Zone de Montreux, l’Hôpital de Mottex à Blonay, la Fondation de Nant à Corsier, l’Hôpital de la Providence à Vevey, et l’Hôpital de Zone « Le Samaritain » à Vevey. Elle s’est d'emblée installée dans les locaux de la pharmacie de ce dernier, elle-même inaugurée quelques mois auparavant (le 3 octobre 1983). La PHEL a été initialement dirigée par Laurent Médioni, actuel pharmacien cantonal de Fribourg. Confié jusqu’alors par tournus aux pharmaciens de la ville, l’approvisionnement en médicaments des hôpitaux se heurtait, en effet, à deux problèmes majeurs: l’absence d’une permanence pharmaceutique au sein même des établissements en cas d’urgence et le coût des produits. Les achats effectués isolément ne permettaient pas d’économies d’échelle.

Cinq ans après la naissance à Sion de l’Institut Central des Hôpitaux Valaisans (ICHV) et de sa pharmacie, la PHEL fut ainsi la deuxième pharmacie interhospitalière de Suisse approvisionnant plusieurs hôpitaux d’une région. Quelques années plus tard, en 1990, l’établissement de soins palliatifs Fondation Rive-Neuve, à Villeneuve, est venu se joindre aux membres fondateurs, puis l’Hôpital du Pays-d’Enhaut à Château-d’Oex en 2011 alors que l’Hôpital d’Aigle a quitté la PHEL au début des années 2000. Ainsi, avec la Pharmacie Interhospitalière de la Côte (PIC; fondée en 1996) et la Pharmacie des Hôpitaux du Nord Vaudois et de la Broye (PHNVB; fondée en 2001), le service pharmaceutique des hôpitaux publics régionaux vaudois est garanti par un réseau de pharmacies hospitalières qui couvre l’ensemble du territoire du canton et baptisé NOE (Nord, Ouest, Est).

Les missions de ces pharmacies sont d’approvisionner en médicaments, achetés ou fabriqués, les hôpitaux et autres établissements sanitaires de leur région, ainsi que de leur fournir une assistance pharmaceutique de qualité. Elles concourent donc à la prise en charge thérapeutique optimale des patients hospitalisés dans ces établissements.

Développement

Depuis sa création, de nombreux nouveaux partenaires et clients, principalement des cliniques privées et des EMS, se sont également attirés les services de la PHEL, notamment grâce au dynamisme de son deuxième pharmacien-chef, Christian Schäli, en poste de 1986 à 2014. Ce faisant, son chiffre d’affaires a évolué d’un peu moins de CHF 1.8 millions à ses débuts à près de CHF 15 millions en 2015 et ses collaborateurs de 3 à près de 40. Tout établissement sanitaire confondu la PHEL se charge actuellement de l’approvisionnement de plus de 1200 lits.

En 1997, la PHEL a amorcé un tournant essentiel avec l’introduction des activités de pharmacie clinique. Cette démarche, qui consiste en la participation de pharmaciens aux visites médicales auprès des patients des hôpitaux ou en l’animation de colloques de cas clinique, contribue à optimiser le rapport coût-bénéfice de leur traitement. Avec l’assistance pharmaceutique, soutien aux cliniciens à distance, ces activités n’ont cessé de croître et occupent une partie plus ou moins importante du temps de l’ensemble des pharmaciens de la PHEL. La pharmacie préside et anime aussi la Commission des Médicaments des Hôpitaux de l’Est Lémanique depuis 1987 qui vise à déterminer les médicaments les plus efficaces, sûrs et économiques pour ces établissements, ainsi que la Commission de Pharmacovigilance de l’HRC depuis 2012 qui vise à améliorer la sécurité d’emploi de ces médicaments.

Une étape essentielle fut ensuite la certification ISO 9001:2000 obtenue par les trois pharmacies centrales du canton en 2002 et la certification RQPH (Référentiel Qualité pour la Pharmacie Hospitalière) obtenue en 2008 ont contribué à ce que l’ensemble des prestations pharmaceutiques fournies soit de première qualité.

Une autre développement important fût la reprise centralisée de la préparation des chimiothérapies de l’Hôpital Riviera en 2009. Depuis lors notre pharmacie dispose, sur le site de la Providence, d’une unité de préparation de cytostatiques équipée d’un Cytobox. Les préparations sont ainsi livrées prêtes à l’emploi aux unités de soins ambulatoires de l’HRC et des autres hôpitaux membres de la PHEL le nécessitant.

Enfin, la PHEL déploie de longue date une importante activité formatrice, accueillant régulièrement des étudiants en pharmacie (depuis 1991) pour des stages ou des projets de recherche. Elle organise aussi des cours blocs de « Suivi pharmaceutique hospitalier » (sur mandat de l’Université de Genève) et offre une place de formation postgraduée en pharmacie clinique depuis 2009 permettant l’obtention du certificat FPH du même nom. La PHEL prodigue, d’autre part, un enseignement pharmaceutique et pharmacologique aux médecins, infirmières et autres professionnels de la santé des établissements membres et partenaires, la dernière forme en date étant les "cercles de qualité en EMS" animés par la PHEL depuis début 2014.

Avenir

La prochaine grande étape de l'histoire de la PHEL sera, sans conteste, le déménagement de nos locaux et du centre de nos activités dans le futur Centre Hospitalier de Rennaz à l'horizon 2019.